Vous avez dit Papesses ?

Evènements - -

Un drôle de nom pour une exposition… Cette semaine Artsper vous entraîne à Avignon et vous fait découvrir une des plus belles manifestations artistiques de la saison. Dépêchez vous, il ne vous reste plus qu’une semaine pour admirer ces chefs-d’œuvres!

 

Selon la légende, une femme, Jeanne, aurait été élue pape à Rome vers la fin du IXe siècle. S’habillant comme un homme, son secret fut malheureusement découvert lorsqu’elle accoucha en pleine procession religieuse. Scandale, le pape était une femme ! Une papesse donc. Evidemment c’est un conte, seul un homme pouvait être élu pape.

A l’image de la chrétienté, le monde de l’art est longtemps demeuré reservé aux hommes, sous estimant les travaux d’artistes du sexe féminin. La sculpture plus particulièrement, a souvent été assimilée à une certaine force physique, à une puissance manuelle.  De Camille Claudel en passant par Louise Bourgeois, Berlinde de Bruyckere ou encore Kiki Smith, cette exposition rend hommage aux travaux de cinq des plus grandes artistes du XXème siècle et parce qu’elle prend place au Palais des Papes, s’appelle  « Papesses  » .

 On se dit que le nom est vite trouvé, qu’aujourd’hui être une femme artiste n’a rien d’atypique, et pourtant souvenez vous : Louise Bourgeois a du attendre la moitié de sa vie pour être reconnue comme telle.

 Dans l’immensité du Palais des Papes, l’exposition crée un dialogue explorant différences et connivences. Element central, le corps est ici exploré sous toutes ses représentations, il est en métamorphose.

CAMILLE CLAUDEL

Sans doute, la femme scultpeur la plus connue au monde, Camille Claudel, fut l’élève et la maîtresse de Rodin. Passant les trente dernières années de sa vie enfermée à l’hôpital psychiatrique de Montfavet à Avignon, ce cloisement silencieux enflammera son génie.

     Papesses 2

Le Psaume, Camille Claudel, 1889

LOUISE BOURGEOIS

Longtemps méconnue du grand public, Louise Bourgeois acquit la reconnaissance de ses pairs après de longues années de recherches et de travaux.  Puisant dans ses traumatismes personnels, elle laisse éclore des oeuvres oniriques très éloignées des représentations littérales. Elle a ouvert le champ des possibles dans l’art contemporain.

PapessesLouiseBourgeois

Maman, Louise Bourgeois

 BERLINDE DE BRUYCKERE

Angoissant et puissant, à la limite du cauchemar et de l’érotisme, le travail de Berlinde de Bruyckere s’articule autour d’une réflexion sur la vulnérabilité, l’éphémère et la solitude. De fait, son sujet de prédilection est le corps. Corps animal ou humain mais toujours corps déformé, recomposé, insaisissable. On vous en avait parlé cette semaine ici.

BerlindePapesses

Berlinde de Bruyckere

KIKI SMITH

Fille de Tony Smith, père spirituel de l’art Minimal américain, le  travail de Kiki Smith est orienté sur la représentation du corps humain, et principalement des corps féminins. Ses œuvres lui vaudront d’être qualifiée d’artiste  » Trash ».

Papesses 10

Pyre Woman Kneeling, Kiki Smith

 JANA STERBAK

Dernière des cinq papesses, la tchécoslovaque Jana Sterbak construit à partir des années 1980 un travail  autour de la condition humaine et de ses limites, et valorise des matériaux non conventionnels comme du pain ou des cheveux.

Quelques photos de l’exposition :

Papesses 6   Papesses 11

Papesses 12

Bonne visite !

Partager cet article :

Laisser un commentaire