SECRET WALLS: LE FIGHT CLUB DU STREET-ART

Evènements - -

Le petit dernier des soirées « concept » parisiennes vient d’arriver et vous allez adorer. Vous avez un verre à la main, vous bavardez tranquillement avec votre collègue-ami-voisin-de-table, lorsque soudain, des clameurs attirent votre attention. Au fond de la salle, deux street-artistes s’affrontent par toiles interposées sous les encouragements de la foule – ambiance Fight Club assurée – pas de doute possible vous êtes à une soirée Secret Walls !

Secret Walls 4

© Denis Meyer

Le concept n’est plus tout jeune et a été lancé à Londres il y a de ça 10 ans avant d’aller faire ses preuves à Hong Kong, Los Angeles, Berlin,… Les soirées Secret Walls fleurissent maintenant un peu partout dans le monde.

En France, le concept vient tout juste de faire son apparition, mais est déjà très prometteur. En vue du 4ème round parisien qui aura lieu au Comptoir Général le mardi 28 avril, nous sommes allés rencontrer les deux fondateurs de Secret Walls X France, Pierre Estagnasié et Valentin Pons, pour en savoir un peu plus.

 

{Le pourquoi du comment – La genèse}

Les deux étudiants font leurs études à Hong-Kong en 2013 lorsqu’ils assistent à leur première battle de street-art Secret Walls. Tout de suite convaincus par l’ambiance qui y règne et la qualité du travail des artistes en lice, ils en redemandent et deviennent vite des habitués, faisant ainsi plus ample connaissance avec l’équipe et les artistes.

De retour à Lyon où ils font leurs études, ils passent six mois à aller à la rencontre des artistes, rencontrer des galeristes, trouvant ainsi leur place dans le monde bouillonnant d’activité du street-art lyonnais afin de préparer un dossier à soumettre au créateur de Secret Walls, Terry Guy, londonien désormais basé à Los Angeles.

L’aventure commence donc vraiment avec la première soirée Secret Walls lancée à Lyon le 18 septembre 2014. Cette première série de battles s’achève avec la victoire de Jakè, artiste notamment représenté par la galerie Y à Boulogne, dont certaines œuvres se vendent à plusieurs milliers d’euros.

Secret Walls s’exporte maintenant à Paris avec l’arrivée des deux passionnés de street-art dans la capitale !

 

Secret Walls 3

 © Denis Meyer

{Le concept – Comment ça se passe ?}

Les règles sont simples. Les deux street-artistes en compétition pour la soirée disposent des mêmes instruments: 3 marqueurs noirs de différentes tailles, de la peinture noire et un pinceau. Donnez leur 90 minutes pour noircir l’immense toile de 2m de hauteur sur 1,15m de large, encouragés par un public fait de passionnés de street-art et de curieux en tout genre, et voilà, vous avez une soirée Secret Walls.

Et puisqu’il n’y a pas de duel sans son vainqueur et son vaincu, le choix du gagnant se fait en trois votes : ceux des deux membres du jury invités pour l’occasion, des galeristes ou des personnes très impliquées dans le milieu du street art, et puis le vote du public, déterminé à l’applaudimètre. Pensez donc à exercer vos cordes vocales avant de vous y rendre pour pouvoir encourager et faire gagner votre artiste préféré.

 

Secret Walls 2

 © BGHK

Pour donner une plus grande dimension au concept Secret Walls, la compétition se joue en sept événements : 4 rounds de qualification, 2 demies-finales et une finale. Le travail des artistes se peaufine au fil des rounds, le bouche-à-oreille fonctionne à merveille et les nouveaux venus devenant des habitués ramènent encore d’autres nouvelles têtes.

Pour le quatrième round de Secret Walls X Paris, prévu le mardi 28 avril, ce sera au Comptoir Général (80 quai de Jemmapes, Paris 10ème) et on espère vous y retrouver !

Retrouvez l’événement par ici et la page Facebook Secret Walls X France pour suivre les prochains rounds!

 

secret walls 1

© BGHK

Partager cet article :

Laisser un commentaire