QUE FAIRE CE WEEK END ? LES EXPOSITIONS À NE PAS RATER

Evènements - -

En guise de bons voeux, Artsper vous a concocté une liste d’expositions, offrant une irrésistible envie d’inscrire cette nouvelle année sous le signe de l’art. Attention, il ne vous reste que quelques jours pour les explorer.

A PARIS

 

BEETHOVEN A LA PHILHARMONIE

beethoven-pink-book

 

Laissez-vous enivrer par le tourbillon musical beethovenien et imprégner par le célèbre adage du compositeur allemand  « Qui pénètre le sens de la musique s’affranchit de toute misère » au sein de la Philharmonie de Paris. Le co-commissaire d’exposition, Colin Lemoine, critique à l’Oeil Magazine, a distillé sa fibre poétique par une scénographie ingénieuse et des références aiguisées.

Fin de l’exposition le 29 janvier

Où ? 221 Avenue Jean Jaurès, 75019 Paris

 

PRIX MARCEL DUCHAMP AU CENTRE POMPIDOU

XVMaa07daea-ce73-11e5-aad0-d25938edfd7e-805x503

 

C’est une première… Le Centre Pompidou convie les quatre finalistes du prix Marcel Duchamp, prix de référence universel, à exposer dans ses murs : Kader Attia, Yto Barrada, Ulla von Brandenburg et Barthélémy Toguo. L’opportunité de découvrir les étoiles filantes de l’art contemporain. Anthropologique, poétique et politique.

Fin de l’exposition le 30 janvier

Où ? Place Georges-Pompidou, 75004 Paris

 

ANDRES SERRANO A LA MAISON DE LA PHOTOGRAPHIE

1fd604c2ee824052d657a84983251ad6

 

Le photographe est connu pour son ton acerbe, sa position anticléricale (auteur du Crucifix immergé dans l’urine) ou encore par ses clichés sans concession autour de la torture. Avec un élan d’humanisme, à la Maison de la Photographie, Andres Serrano met en lumière les hommes de l’ombre par ses portraits de sans-abri, qu’il appelle respectueusement « nomade », « résident » ou encore « habitant ». Il présente également celui qu’on ne présente plus : Trump. Un regard décalé et subvertit.

Fin de l’exposition le 29 janvier

Où ? 5/7 Rue de Fourcy, 75004 Paris

 

AILLEURS EN FRANCE

 

MARSEILLE. « THE THRILL IS GONE», THEO MERCIER AU MAC MARSEILLE

SisypheJauneRGB

 

Ascension fulgurante pour Théo Mercier : à peine trente ans mais déjà ex-résident de la Villa Médicis, lauréat du prix Marcel Duchamp en 2014 et parrain de l’édition 2016 du festival ActOral. « The Thrill is gone » désarçonne et déconcerte. Un amas d’objets hétéroclites semble figer le temps. Objets de vanités ? Vestiges ? Les questions se télescopent… venez tenter d’y répondre.

Fin de l’exposition le 29 janvier

Où? 69 Avenue de Hambourg, 13008 Marseille

 

DIJON. « YOU SHOULD BE AN ARTIST », RODNEY GRAHAM AU CONSORTIUM

2889-07

 

Philosophie, musique, histoire, cinéma…si une exposition fédère autant d’expressions, c’est bien celle-ci ! A travers peintures, installations ou films, Rodney Graham, artiste canadien, met en scène au sein du Consortium de Dijon, des situations empreintes d’humour et de multiples références. Ses caissons lumineux l’ont hissé vers la célébrité et sa quête de supports et de thèmes semblent se décliner à l’infini. Il mêle encore les époques avec audace. Rien ne l’arrête !

Fin de l’exposition le 18 février 2017

Où ? 37 Rue de Longvic, 21000 Dijon

 

SAINT-ETIENNE. « DANGER ZONES », ANNE  ET PATRICK POIRIER AU MAC SAINT ETIENNE

11_poirier_5479

 

Des créations de grandes envergures, des sculptures aux formats démesurés, et des photographies absorbantes…Ce duo polymorphe d’artistes, Anne et Patrick Poirier, présente aujourd’hui le cheminement de la mémoire. Les vestiges des civilisations constituent la source de « Danger Zone ». L’exposition soulève une question : comment les failles de ces mêmes civilisations amorcent l’évolution vers le futur?

Fin de l’exposition le 29 janvier 2017

Où ? Rue Fernand Léger – 42270 Saint-Priest-en-Jarez  

Partager cet article :

Laisser un commentaire