PICASSO, « UN GÉNIE SANS PIÉDESTAL » au Mucem

Evènements - -

Du 27 avril au 29 août 2016, le Mucem présente une exposition d’envergure (270 œuvres) qui a pour but de montrer l’attachement de Picasso à la culture populaire, à travers un dialogue entre des œuvres iconiques et d’autres œuvres méconnues du grand maître.

 

00_Edward_Quinn_Picasso_dans_son_atelier_Le_Fournas_1953_Photo_Edward_Quinn(c)edwardquinn.com

Edward Quinn – Picasso dans son atelier Le Fournas, 1953 © Succession Picasso

 

{1. DES OBJETS ET DES THEMES FETICHES}

L’exposition autour de 3 thèmes centraux. « Des objets et des thèmes fétiches» est le premier fil conducteur de l’exposition, et renvoie à l’omniprésence des souvenirs dans la création artistique de Picasso. Les réminiscences de sa vie en Espagne reviennent fortement à travers des motifs mémoriels qui placent l’homme et sa fascination pour l’univers de la parure (Jacqueline à la mantille), de la musique, du cirque (L’Acrobate bleu), de la tauromachie (Tête de taureau) et du jouet, par exemple.

 

 

L'acrobate bleu
Pablo Picasso – Acrobate bleu, 1929 © Succession Picasso

 

{2. LES TECHNIQUES ET LEURS DETOURNEMENTS}

La section « Les techniques et leurs détournements » dévoile un artiste qui s’intéresse fortement à l’artisanat. La scénographie se poursuit avec des rencontres faites par Picasso et des personnalités ayant affirmé un savoir-faire artisanal qui pouvait nourrir ses propres recherches. Des développements sont consacrés à l’immersion de l’artiste dans la connaissance du travail du bois (Paco Durrio), de la céramique (Suzanne et Georges Ramié et l’atelier Madoura), de l’orfèvrerie (François Hugo), de la linogravure (Hidalgo Arnéra), du cinéma (Robert Picault), du textile (Marie Cuttoli) et de la tôle découpée (Lionel Prejger).

19_Pablo_Picasso_le_peintre_et_deux_modeles_1954_c()MuCEM_Yves_Inchierman_(c)Succession_Picasso_2016

Pablo Picasso – Le peintre et deux modèles, 1954 © MuCEM – Yves Inchierman © Succession Picasso

 

{3. L’OBJET-MATERIAU : LES SCULPTURES D’ASSEMBLAGE}

Enfin, la dernière section « L’objet-matériau : les sculptures d’assemblage » se compose d’un nombre important de sculptures d’assemblages d’objets glanés et matériaux recyclés, selon la démarche révolutionnaire qu’il avait mit en place avant-guerre et qui consistait à infuser une nouvelle vie à des objets du quotidien

 Mandoline et clarinettePablo Picasso – Mandoline et Clarinette, 1913 © Succession Picasso

 

Avec une dextérité inégalable, Picasso intègre l’artisanat et les objets routiniers à son vocabulaire plastique et joue d’une multitude de sources d’inspirations pour fonder un nouveau rapport au monde. Sa créativité puise dans les traditions populaires qui acquièrent dès lors leurs lettres de noblesse et les élève à un rang qu’on leur a longtemps refusé : celui d’un art véritable, source inépuisable d’inspiration.

En savoir plus ici – Du 27 avril 2016 au 29 août 2016 au Mucem à Marseille

Partager cet article :

Laisser un commentaire