Paris Photo : nos coups ce coeurs 2016

Evènements - -

Cette année, Paris Photo fête ses 20 ans… A cette occasion, la plus grande foire mondial dédiée à la photographie voit les choses en grand. Au total, plus de 180 galeries et éditeurs présenteront des milliers d’oeuvres. Des expositions personnelles ou collectives sont au programme et la section PRISMES, inaugurée l’année dernière pour accueillir des grands formats, séries et installations, est reconduite avec des noms de photographes renommés comme Bettina Rheims ou encore William Klein. Pour vous y retrouver dans cette grande messe de la photographie, l’équipe d’Artsper vous a sélectionné les oeuvres qui nous ont tapé dans l’oeil. Suivez le guide !

 

‘Fushikaden’ de Issei Suda dans la section PRISMES

IMG_2098

Photographe de rue maître en la matière, Issei Suda savait capturé le quotidien et les rites de son Japon natal avec un oeil hors pair. De 1975 à 1978, il constitua cette série de non pas moins 138 clichés, exposés ensemble pour la toute première fois ! Une sélection tout en noir et blanc à couper le souffle…

 

‘1994’ de Pieter Ugo chez Stevenson

hugo

Cette nouvelle série du photographe sud-africain Pieter Hugo présente des portraits d’enfants nés après 1994 dans 2 pays, l’Afrique du Sud et le Rwanda. Ce sont de magnifiques images que l’on découvre, où couleurs et matières mettent en valeur les regards et la beauté d’enfants au passé qu’on devine difficile. A ne pas manquer !

 

‘NO JOKE’ de Roger Ballen and Asger chez V1 Gallery et DITTRICH & SCHLECHTRIEM

IMG_2182

Cette série collaborative de 37 photographies en noir et blanc est le fruit d’un travail de long haleine du new-yorkais Roger Ballen et du danois Asger Carlsen. Leurs divers échanges au cours de 3 ans de projet leur ont permis à chacun de se réinventer. Ils nous livrent ainsi un voyage surréel et intime dans un monde où la sculpture, le collage et la photo fusionnent.

 

‘HORSE’ de Jitka Hanzlova chez Kicken

horse1         horse2

Voilà un angle sous lequel nous n’avons pas l’habitude de voir les chevaux ! La photographe tchéco-slovaque Jitka Hanzlova, qui vit en Allemagne depuis 1982, a choisi de s’intéresser à ce bel animal car selon elle, son « apparence, énergie, instincts, élégance et capacité à communiquer sont une forme de perfection sur 4 pattes »… et son travail en témoigne !

 

‘Bond’ d’Anna Reivilä chez Gallery Taik Persons

IMG_2151

Diplômée de la Aalto University, School of Arts, Design and Architecture située à Helsinki en 2015, la photographe finlandaise Anna Reivilä s’est vite faite remarquée avec sa série ‘Bond’ de rochers ligotés. Dans des mises en scènes épurés, elle fait dialoguer le noir et le blanc avec finesse et naturel.

 

Partager cet article :

Laisser un commentaire