OFFLINE // CITE DE LA MODE ET DU DESIGN

Evènements - -

OFFLINE est la rencontre inédite de trois entités du monde de l’art en ligne. Deux galeries, Rofaida Zaid Gallery et la Galerie Nicolas Hugo, et une plateforme de vente, le site internet Artsper. Alors que la dématérialisation du marché de l’art est la tendance lourde de ces cinq dernières années et tend à s’intensifier, les pure players se doivent de créer des événements où les émotions éprouvées par le spectateur n’ont plus rien d’immatériel.

Artsper est le 1er site de vente d’oeuvres d’art sélectionnées par des galeries partenaires. Fondé en 2013 par Hugo Mulliez, 26 ans, et François-Xavier Trancart, 24 ans, Artsper contribue à la révolution numérique du marché de l’art en réduisant la distance entre amateurs d’art et oeuvres de qualité. Un comité de sélection aux profils complémentaires les accompagne. Artsper vend en ligne plus de 3000 oeuvres d’art, toutes présentées sur le site par plus de 200 galeries partenaires, et assure aux amateurs et collectionneurs une double qualité : la sienne et celle des galeries partenaires.

En écho avec la singularité visuelle et l’ADN de la Cité de la Mode, la sélection de Laurence Bruguière, commissaire d’exposition invitée par Artsper, rassemble des œuvres qui questionnent le rapport de l’homme à son espace de vie, construit ou naturel, réel ou mental.

Les espaces représentés ou symbolisés deviennent le cadre d’une histoire que les artistes nous invitent à découvrir. Les relations qu’entretiennent aujourd’hui art et architecture se construisent sur l’héritage de deux courants théoriques et historiques. Dans les années 70, le critique d’art italien Germano Celant initie le mouvement « architecture radicale » qui déleste l’architecture de sa finalité constructive pour promouvoir sa puissance utopique et créatrice, jusqu’à devenir purement conceptuelle. Le second bouleversement, c’est celui qui agite Artsper, l’apparition du numérique. La conception de l’architecture par rapport à son usager s’en voit alors totalement modifiée.

Consciemment ou inconsciemment liés à ces deux courants, les artistes évoquent des espaces qui font travailler notre imaginaire. Dans ses photographies, Thomas Jorion nous plonge dans des architectures urbaines, familières et abandonnées, où le temps semble suspendu. Olivier Catté révèle pour sa part autant de cités imaginaires que de lieux bien réels (New York), par soustraction de matière : il gratte des cartons de récupération pour laisser apparaître des paysages urbains en perspective. La série Hiding In The City de Liu Bolin dit «l’homme invisible», équilibre savant entre performance et photographie, montre l’artiste peint et camouflé dans des décors variés. L’espace ainsi créé devient propre à l’artiste et lui permet de préserver un temps son statut social souvent mis à mal, surtout en Chine. Privilégiant des questionnements liés à l’appropriation de l’espace et à sa domestication, Stéphanie Nava s’intéresse quant à elle à la manière dont un individu ou une société façonne son rapport au monde. Enfin, les dessins de Mickaël Doucet rendent avec précision des espaces rigoureusement ascétiques, vierges de la présence humaine.

Alors que ces artistes donnent à voir des espaces intemporels, l’artiste Feng Fangyu évoque par ses photographies des lieux chargés d’histoire, comme l’ancien Palais d’Eté, détruit au XIXe siècle lors de la seconde guerre de l’opium par les français et les britanniques. Un personnage costumé avance mystérieusement au milieu des ruines. Enfin, le rapport de l’artiste à son environnement peut aussi se traduire par une action, à l’image du travail de Lawrence Weiner, dont la démarche est essentiellement contextuelle. 

 

En exclusivité, petit aperçu de la sélection Artsper : 

dimenticare

Thomas Jorion, Dimenticare, 2012

olivier

Olivier Catté, #1361, 2013

big

Feng Fangyu, Big Foutain, 2011

L’exposition OFFLINE se veut à l’image des trois entités qui l’organisent : sans condescendance et sans faux semblants. On vous attend nombreux.

Partager cet article :

Laisser un commentaire