LUMIERE DE L’AUBE, L’INCONTOURNABLE YOKO ONO AU MAC DE LYON

Evènements - -

Pourquoi s’y rendre ? Yoko Ono est très connue pour avoir été la muse et la femme de John Lennon. Sa carrière artistique, qui remonte aux années 50 et s’étend jusqu’à aujourd’hui est une facette moins médiatisée d’une femme célèbre à l’œuvre méconnue. Depuis le 9 mars et jusqu’au 10 juillet 2016, les trois étages du mac LYON vous feront découvrir son œuvre sur 3000 m carrés. Cette première rétrospective en France vous livrera plus de cent œuvres, des poèmes illustrés, mais aussi des films, des performances, installations… à interpréter et compléter. « Compléter » est le terme à employer ici, puisque l’exposition mixe les média et hybride les disciplines artistiques. Entre musique et expérimentation, Yoko Ono perçoit les œuvres comme des passerelles qui permettent le partage.

 

halfaroom

L’artiste dans son installation Half-A-Room, pendant l’exposition Yoko Ono at Lisson: Half-A-Wind Show, Lisson Gallery, Londres, 11 octobre – 14 novembre 1967 Photo : Clay Perry © Yoko Ono

 

Aujourd’hui, les travaux de Yoko Ono ont marqué les pages de l’histoire de l’art et de la scène contemporaine. Celle qui a influencé des mouvements majeurs tels que « Fluxus » et l’art conceptuel s’est servi de sa célébrité pour mettre en lumière son engagement pour la paix et la tolérance. En créant des résonnances entre poésie, performance, event, son et art conceptuel, Yoko Ono explore les questions portées sur la créativité, l’innovation, l’interprétation et les modalités de l’échange et du partage. L’art plastique, comme la musique qu’elle produit en réactivant le Plastic Ono Band, sont pour elles autant de des stimulus qui poussent le spectateur à créer l’art dans sa propre tête. Elle le dit elle-même : «Mon intérêt se porte principalement sur la peinture à construire dans vos têtes ».

 

e73b74a0-a3c0-46c5-8790-4e9c9dcf5e4b

Yoko Ono dans son loft de Chambers Street, New York, hiver 1960-61
De gauche à droite : Yoko Ono, Simone Forti, John Cage, David Tudor, inconnu, La Monte Young, Toshi Ichiyanagi, Toshi Mayazumi, Isamu Noguchi, inconnu Photo : Minoru Niizuma

 

Yoko Ono voit les moyens d’expression de l’intériorité comme un continuum où les disciplines s’entremêlent et fécondent l’une l’autre. En mettant le partage au centre de son œuvre, le message de Yoko Ono résonne comme un vecteur de paix lucide et indispensable dans une actualité douloureuse. Il abolit la distanciation entre l’histoire et l’actualité, le cérébral et le vécu, le réel et l’imaginaire, et de spectateurs nous transforme en interprètes.

Partager cet article :

Laisser un commentaire