LES 5 EXPOSITIONS A VOIR ABSOLUMENT EN MAI

Evènements - -

Ce mois encore, Artsper sélectionne avec son partenaire Paris Bouge les 6 expositions incontournables du mois.

  1.

{HUANG YONG PING • MONUMENTA – GRAND PALAIS}

— 18 juin 

La monumenta, rendez-vous tant attendu où un artiste international de renommé investit la Nef du grand palais avec des oeuvres magistrales conçues pour l’occasion, est enfin là. Après Anselm Kiefer, Richard Serra, Christian Boltanski, Anish Kapoor, Daniel Buren et Ilya et Emilia Kabakov, Huang Yong Ping relève le défi en 2016. Représentant de l’avant-garde artistique chinoise, il imagine une installation spectaculaire, qui est aussi une réflexion sur les mutations qui transfigurent notre monde.

 mai2

2.

{JR• PYRAMIDE DU LOUVRE}

L’ironie à l’oeuvre
— 27 juin 

JR, l’un des artistes street-art les plus encensés et les plus appréciés sur Artsper, est invité par « le plus grand musée du monde ». L’artiste sera amené à jetter son dévolu sur l’un de ses symboles, la pyramide du Louvre, pour lui faire subir une surprenante anamorphose. JR exerce son art dans la plus grande galerie du monde, l’espace public. Depuis une dizaine d’années, ses collages photographiques monumentaux apparaissent sur les murs des villes aux quatre coins de la planète. « Le plus important, déclare-t-il, est l’endroit où je place mes photos et le sens qu’elles prennent en fonction du lieu. » Au Proche-Orient, dans les favelas de Rio, dans un bidonville au Kenya, à New York, au Havre ou à Shanghai, les œuvres de JR ne laissent personne indifférent car elles nous regardent, au plus profond de nous-mêmes.

 56e97910d6f04419b37705980ab5425d

JR au Louvre (Image: jr-art.net)

  3.

{Le Festiwall • du Canal de l’Ourcq au Canal Saint-Denis}

— 22 mai 

 

L’association « De l’Amour et des Murs! » , la Galerie d’Art Urbain The Wall et la Mairie du 19ème arrondissement de Paris s’associent pour créer le week-end du 21 et 22 Mai, le FestiWall : le premier festival d’art urbain parisien au fil de l’eau entre le Canal de l’Ourcq et le Canal Saint-Denis.

Rythmé par les performances de plus de 30 artistes urbains, « graffeurs » ou danseurs, le FestiWall sera à découvrir sous la forme d’un parcours itinérant au fil de l’eau. Un Art Talk ainsi qu’un prix décerné par un jury remettra à cette occasion un prix à la meilleure fresque réalisée.

 mai3

  

  4.

{RAYMOND HAINS • CENTRE POMPIDOU}

Merci Raymond
— 17 juillet 

Figure du Nouveau Réalisme, Raymond Hains est le précurseur de l’art urbain avec ses œuvres construites à partir d’affiches lacérées. Bertrand Lavier s’empare de la Monnaie de ParisPour cette exposition pour rendre hommage à Raymond Hains en 12 séquences, soit 12 anecdotes installées dans les 12 salons de l’Hôtel du quai Conti. Dans les salles de la Monnaie de Paris, Bertrand Lavier rejoue le match artistique Matisse-Picasso à travers Chevrolet et Citroën, rediscute des oeuvres de Christian Boltanski, Vassily Kandinsky, Igor Stravinsky ou bien de Roman Polanski.

1976-sans-titre-1

  5.

{PIERRE Paulin • CENTRE POMPIDOU}

— 22 août 

Si vous êtes aimez le design, ne ratez pas l ‘exposition de Pierre Paulin au centre Pompidou. Designer, architecte d’intérieur, créateur, Pierre Paulin sculpte l’espace, l’aménage, le « paysage ». Ses environnements, ses meubles, ses objets industriels sont devenus aujourd’hui oconiques. Ils sont également marqués par sa fascination pour les innovations techniques comme le développement du textile extensible ou du plastique injecté.

La rétrospective présente des pièces phares de l’œuvre de Pierre Paulin, jamais ou rarement montrées au grand public : la Coupe à fruit dite aux Nénuphars, le lustre ditAraignée, le Bonheur-du-Jour ou encore d’autres devenues aujourd’hui iconiques comme le Tripode cage, le Mushroom, la Tongue. Cette rétrospective fait également la part belle à des projets inédits, auto-édités, comme le Tapis-Siège, la Déclive ou la Tente Artifort ainsi qu’à des pièces rares des années 1950 et des prototypes.

mai1

Pierre Paulin, Fauteuil F560 dit Mushroom, 1960

Armature en tube d’acier, garnissage en mousse de polyuréthane, revêtement crêpe de laine et élasthanne — Éditeur : Artifort Centre Pompidou, Paris Don d’Artifort, 1992© Coll. Centre Pompidou, Musée national d’art moderne — Photo © Bertrand Prévost

 

Retrouvez toutes les expositions à Paris sur ParisBouge.com

Partager cet article :

Laisser un commentaire