Images à charge – Exposition au BAL

Evènements - -

Après avoir été une salle de bal, un cabaret et un « hôtel d’amour » pendant les Années Folles, puis le plus grand PMU de France après la Seconde Guerre Mondiale, le 6 impasse de la défense a opéré une reconversion drastique pour devenir un espace de réflexion, d’exposition, de production et de dialogue voué à l’image documentaire en 2010. Pour fêter les 5 ans de sa création, le BAL présente sa première exposition sans œuvres ni artistes, « Images à charge – La construction de la preuve par l’image » à partir du 4 juin, constituée d’images produites en tant que preuves judiciaires par des experts.

Lebalprofile

Cette nouvelle exposition présente 11 cas, depuis l’invention de la prise de vue « métrique » de scènes de crime au 19ème siècle jusqu’à la reconstitution d’une attaque de drone au Pakistan en 2012.

 

Découvrez l’histoire de la preuve par image étape par étape, sa précision, l’évolution de ses règles et de son utilisation au cours de l’histoire. C’est un parcours passionnant qui nous entraîne de faits divers en crime contre l’humanité sous l’œil froid et intraitable de l’image de preuve.

 

« L’appareil photographique est l’enregistreur qui voit tout et qui enregistre tout »

 Capture d’écran 2015-06-03 à 12.32.42

  Alphonse Bertillon, Assassinat de monsieur Canon, boulevard de Clichy, le 9 décembre 1914et assassinat de madame Langlois, affaire de Puteaux, le 5 avril 1905 Préfecture de police de Paris, Service de lIdentitéjudiciaire. © Archives de la Préfecture de police de Paris.

Les 200 portraits des victimes de la dictature soviétique, pris quelques jours avant ou le jour même de leur exécution, représentent ainsi le témoignage visuel le plus éloquent des crimes du communisme.

Capture d’écran 2015-06-03 à 12.31.39

Alekseï Grigorievitch Jeltikov et Marfa Ilinitchna Riazantseva © Archives centrales FSB et Archives nationales de la Fédération de Russie GARF, Moscou, copies publiées à partir des archives de lAssociation internationale Memorial.

Le procès de Nuremberg a marqué une croix dans l’utilisation de l’image comme preuve. Il s’agissait d’établir des faits incroyables au moyen de preuves crédibles, afin de confronter les nazis aux images de leurs crimes.

 

Chaque cas est commenté par un expert afin de donner une perspective critique sur le statut, le contexte de production et d’utilisation de l’image. Tous les éléments sont décryptés et donnent à voir l’image dans toute sa complexité et sa subtilité!

 

« Images à charge »

Du 4 juin au 31 août

Le BAL

6, impasse de la défense

18ème métro Place de Clichy

Partager cet article :

Laisser un commentaire