Chronique d’expo… « Ready (to be) made » au BAL

Evènements - -

Capture d’écran 2013-05-31 à 16.28.19

WIRES, 2006 (Onorato & Krebs)

Du 30 mai au 25 août, le BAL présente Ready (to be) made, une exposition qui met en regard le travail de l’artiste hollandais Bas Jan Ader, né en 1947, et celui du duo de photographes suisses Taoyo Onorato et Nico Krebs, nés tous deux en 1967. Entre les murs de cette ancienne salle de bal de la place de Clichy, ce sont donc deux générations d’artistes qui se font face, deux univers mais un désir commun, celui de montrer leur vision du réel. Ici, l’absurde, l’étonnant, l’accident, viennent s’interférer à la réalité pour mieux la révéler. Artsper s’y est rendu et vous débrief …

La première salle de l’exposition est consacrée aux performances filmées de Bas Jan Ader. On y voit l’artiste, sous les traits d’un personnage impassible, s’abandonnant, du haut d’un toit ou d’un arbre, aux effets de la gravité. Ses vidéos fonctionnent comme des énigmes. Les mises en scènes étonnantes, souvent burlesques, n’apportent aucun indice sur les causes et conséquences des situations présentées.

Ce romantisme de l’exploit inutile nous rappelle certaines performances de Chris Burden ou encore de Marina Abramovic, deux artistes contemporains de Bas Jan Ader pour lesquels l’idée du danger personnel en tant qu’expression artistique était centrale.

Bas Jan Ader perd ici le contrôle de lui-même en se laissant piéger par la gravité. Ne plus être sujet mais devenir objet. Expérimenter le monde au lieu de l’interpréter. Voici ce que l’artiste tend à démontrer.  

Untitled

FALL 1, LOS ANGELES, 1970 (Bas Jan Ader)

Exposées dans une seconde salle, les œuvres de Taoyo Onorato et Nico Krebs, révèlent une autre forme de réalité. Contrairement à Bas Jan Ader, les deux photographes ont grandi dans un monde où l’image est exploitée de toute part. Avec l’arrivée d’Internet, le numérique et Photoshop, il est devenu difficile de différencier l’être du paraître. Notre monde, ainsi affecté par ces interférences, est devenu difficile à identifier.

Taoyo Onorato et Nico Krebs réagissent à cela en construisant leur propre monde. Dans leurs travaux, ils alternent images truquées et cliché réels de paysages américains afin de perdre le spectateur entre fiction et réalité. Prise de vue, découpage, collage, nouvelle prise de vue, tous leurs montages sont réalisés artisanalement. L’illusion quasi parfaite d’un autre monde donne envie de s’approcher du cliché, pour observer de près les moindres détails.

Untitled

VIEW 2, 2008 (Onorato & Krebs)

Une exposition qui met en avant le réel au travers de l’étonnant, de l’amusant, du décalé. Des œuvres qui ne condamnent pas l’absurde, mais qui remettent en question. 

 « L’absurde n’est pas le non-sens. C’est le non-sens face à quelqu’un qui demande du sens. » (Frédéric Worms)

Ready to be made – BAS JAN ADER – TAIYO ONORATO & NICO KREBS – jusqu’au 25 août 2013 – BAL 6 impasse de la Défense – 75018 Paris

www.artsper.com

Partager cet article :

Laisser un commentaire