AVIS AUX ART LOVERS: 13EME EDITION DE FRIEZE LONDON

Evènements - -

Dans un monde où les foires d’art contemporain poussent comme des champignons, Frieze reste un des événements artistiques les plus courus et attendus de l’année. Aux côtés d’Art Basel, de l’Armory Show, d’ARCO ou encore de la FIAC, Frieze London est parmi les géants de ce monde des salons d’art contemporain qui rythment aujourd’hui la vie des grands collectionneurs internationaux.

Lancé en 2003, Frieze London (qui se tient du 14 au 17 octobre) en est aujourd’hui à sa 13ème édition et accueille chaque année plus de 60 000 visiteurs. La foire se spécialise dans l’exposition d’artistes contemporains vivants représentés par le meilleur des galeries anglaises et internationales – près de 500 galeries se portent candidates tous les ans. Elle se tient dans une structure moderne réalisée sur mesure dans le célèbre Regent’s Park et son design intérieure est conçue par Universal Design Studio ainsi qu’un groupe d’architectes reconnus, pour que chaque édition réserve son lot de surprises et d’innovations.

Lors de l’édition de 2014, la galerie White Cube avait vendu son Damien Hirst « Because I can’t have you I want you » pour quatre millions de livres dans les quelques minutes après l’ouverture de la foire ; la galerie Perrotin avaient vendu l’intégralité de son stand présentant les œuvres de l’artiste KAWS, et la Michael Werner Gallery avait crée l’engouement avec ses œuvres de Sigmar Polke, en parallèle de la retrospective de l’artiste à la Tate Modern.

Frieze se compose de trois sections : les exposants principaux, « Focus » et « Live ». « Focus » est une section dédiée aux jeunes galeries et aux artistes émergents proposant des expositions collectives ou des solos shows réalisés spécialement pour la foire ; et « Live » est une section consacrée aux performances artistiques.

Artsper vous recommande 5 oeuvres, projets ou conférences à ne pas manquer si vous êtes à Londres pendant l’événement !

 

{1. JEREMY HERBERT}

FRIEZE_1a_(CROPPED)

Dans le cadre de « Frieze project », Jeremy Herbert, artiste multimédia et concepteur de décors de théâtre, a construit une chambre souterraine en-dessous de la foire, qui, parcourue par le vent, a pour but d’évoquer les lieux et la mémoire.

Herbert travaille avec des scénographes pour des opéras dans le monde entier, le plus récent étant « La Bianca Notte » de Beat Furrer à Hambourg en 2015 ou « Rodelinda » de Richard Jones joué à ENO en 2014. Lauréat du Prix NESTA en 2004, Herbert a  notamment conçu des installations et des performances immersives en collaboration avec le Ruhr Triennale (2011) et Artangel (2003).

 

{2. THEA DJORDJADZE}

TDJ_As_sagas_sa_snapshot_23_THUMB

Thea Djordjadze est une installation de sculptures mobiles qui va envahir les recoins les plus inattendues de Frieze cette année en incorporant la fameuse plante « Monstera Deliciosa » qui a inspiré nombre des œuvres d’Henri Matisse.

En référence aux nombreuses images de cette plante gigantesque présentes dans le studio d’Henri Matisse à l’Hôtel Regina dans les années 1940, les plantes de Djordjadze sont à présent devenues sauvages et ont pris des proportions encore plus monumentales. Ces sculptures ponctueront l’espace de la foire en s’intégrant dans son décor selon la philosophie de Matisse de l’art comme espace de repos.

 

{3. XAVIER CHA- Abduct}

image1_copy

Dans le cadre de « Frieze Film », Xavier Cha présentera un court-métrage dans lequel il montre des grands acteurs américains -figures de la scène médiatique auxquels on demande d’être en permanence en représentation- en proie à leur émotions, ou dans des états de grandes tension physique ou psychologique. Ce film poursuit le travail d’exploration du corps, de l’individu et de la manière dont celui-ci exprime ou contient les émotions entamé par Xavier Cha il y a quelques années. Son travail interroge l’expression de la subjectivité dans la culture contemporaine.

 

{4. BRUCE MCLEAN INTERVIEWS HIMSELF}

495600889_640

Pour « Frieze Talks », l’artiste britannique Bruce McLean présentera une conférence sous forme de performance le jeudi 16 octobre à 17h.

Bruce McLean est un artiste avant-gardiste qui a étudié à la Saint-Martin’s School of Art. Depuis 1965, il a abandonné le travail en studio pour se tourner vers la sculpture temporaire utilisant des matériaux éphémères tels que l’eau ou réalisant des performances tournant le monde de l’art en dérision. Lorsque la Tate Gallery lui proposa une rétrospective en 1972, il suggéra, de manière ouvertement ironique, que l’exposition ne dure qu’un jour.

 

{5. FRIEZE ARTIST AWARD: RACHEL ROSE}

rrose_1_(FOR_WEB)_THUMB

Lauréate du Prix d’artiste FRIEZE de cette année, l’artiste Rachel Rose a créé spécifiquement pour la foire une maquette de la structure du salon. A l’intérieur, un système de sons et de lumières reproduira les fréquences sonores et visuelles des animaux habitant le Regent’s Park : une installation ayant pour but d’attirer l’attention sur les différents niveaux de communication et de perception du parc.

L’artiste qui vit et travaille à New York a déjà réalisé des expositions solo au Whitney Museum of American Art de New York, au Castello di Rivoli de Turin et à l’Aspen Art Museum.

Partager cet article :

Laisser un commentaire